JOUR 2: Enseignement de Mariam Tadros qui nous entraîne à la découverte de son Eglise

l’Eglise Copte Orthodoxe. Aujourd’hui encore cette Eglise reste confrontée à la persécution. Un témoignage vibrant de force et d’espérance !

Uniquement par Jésus Christ

de Dietrich Bonhoeffer, pasteur luthérien allemand

Si nous pouvons être des frères, c’est uniquement par Jésus Christ et en Jésus Christ. Les hommes sont en état de guerre. Mais « Jésus Christ est notre paix ». En lui, l’humanité déchirée a retrouvé son unité. Mais sans lui, c’est vraiment la guerre : guerre entre Dieu et les hommes, guerre des hommes entre eux. Le Christ est devenu le médiateur avec Dieu et avec les hommes. Sans lui, nous ne pourrions ni connaître Dieu, ni l’invoquer, ni aller à lui. Mais sans lui, il nous serait tout aussi impossible de reconnaître les hommes comme nos frères et d’aller à eux. Notre « moi » nous barre la route vers Dieu et vers nos frères. Mais cette route barrée, le Christ l’a ouverte, de sorte que les siens peuvent désormais vivre en paix, non seulement avec Dieu, mais aussi entre eux. Il leur est donné de s’aimer, de s’entraider, de devenir un seul corps. Mais encore une fois, cela n’est possible que par Jésus Christ. Lui seul crée notre union, lui seul constitue le lien qui nous lie ensemble. Il reste à jamais le seul médiateur qui nous rend à Dieu et à nos frères.

Dietrich Bonhoeffer
De la vie communautaire


Témoignage du père Joe Naim, libanais, de l’Eglise Maronite

Leur liturgie est basée sur des traditions très anciennes, on y entend des prières en syriaque, une langue dérivée de l’araméen…la langue de Jésus lui-même !

Laisser un commentaire